Le traitement des eaux urbaines et industrielles est une problématique de plus en plus centrale. Fort de son expérience dans des projets de recherche parfois internationaux, la technologie COLDEP apporte une solution aux limitations techniques rencontrées par les systèmes de traitement actuels:

  • Concentration forte en pathogènes
  • Volume à traiter très importants
  • Présence d’éléments gras difficiles à traiter
  • Nocivité des produits actuels
  • Coût énergétique des solutions mises en place pour résoudre ces problèmes
extraction particulaire – biosÉcurisation

Traitement des effluents urbains

La colonne COLDEP a été validée comme solution aux enjeux de réutilisation d’eaux usées agricoles dans le cadre du projet Life+Biosolware. Le procédé a démontré sa capacité d’extraction des particules et de la matière organique dissoute (action clarifiante), ainsi que des pathogènes (action biosécurisante).

Concentration en particules maximale des eaux usées agricoles traitable par notre système

Concentration maximale de matières en suspension (MES) dans les eaux rejetées après notre traitement

%

Réduction de la turbidité

Les micro-bulles créées dans le système piègent les impuretés lors de leur ascension et créent une écume au sommet de la colonne. Cette écume qui est aspirée par le vide emporte avec elles les particules qui sont piégées à l’intérieur. Cette technologie permet également d’extraire les produits gras et matières huileuses.

Son implication dans la recherche en “re-use” pour des pays étrangers d’avant-garde fait de COLDEP un précurseur français du traitement d’eau usées agricoles.

extraction particulaire – biosécurisation – compatibilité

Traitement des effluents industriels

Le procédé COLDEP peut traiter les eaux de rejets industriels afin d’épurer certains éléments dont les réglementations sanitaires sont de plus en plus drastiques, comme le traitement des effluents agroalimentaires, l’extraction de fer, la clarification des lixiviats, etc.

%

Réduction de la charge bactérienne

Moins de charge virale

  • Cette technologie permet notamment d’extraire les produits gras et matières huileuses, pour s’assurer une DCO (Demande Chimique en Oxyègne) dans les rejets inférieure à 2000 mg/L.
  • La nature purement physique du procédé COLDEP n’emploie aucun additif chimique ni filtre et réduit l’impact environnemental du traitement des rejets.
  • L’ensemble de l’installation est sous cloche avec rejets des gaz selon besoin, apportant une nette amélioration de la qualité d’air sur le site.
  • La technologie est compatible et renforce les performances des autres technologies standards : UV, coagulant-floculants etc.