Le procédé COLDEP permet de simplifier les étapes de prétraitement d’eau de diverses activités industrielles, notamment en dessalement et pétrochimie, grâce à ses performances en gestion de gaz et extraction particulaire :

  • Possibilité d’appauvrir une eau en un gaz et/ou l’enrichir en un autre.
  • Extraction de particules < 40 µm, bactéries, virus, matières dissoutes, huiles, hydrocarbures.
  • Perte en eau inférieur à 1 % du volume initial.
dégazage – compatibilité – extraction particulaire

Traitement de l’eau dans le secteur Oil & Gas

Les bulles associées au vide permettent d’atteindre des performances inédites de dégazages et purification. COLDEP apporte ainsi une solution innovante à différentes étapes de la gestion des eaux de process, notamment : le traitement d’eau de mer brute avant injection, et le traitement d’eau de process avant réinjection.

Concentation maximale en O₂ des eaux rejetés

Consommation énergétique par m³ d'eau traitée

Concentration maximale en huiles/hydrocarbures des eaux rejetées

Efficacité d'extraction particulaire

Débit d'eau à traiter

Ni coagulants-floculants, ni filtres

Le design à passage libre de la colonne COLDEP permet un traitement d’eau sans risque de colmatage, simple d’utilisation et à la maintenance limitée. La possibilité d’extraire les gaz et les matières présentes au sein d’un même procédé permet de réduire le nombre d’équipements employés.

Extraction particulaire – Compatibilité – Biosécurisation

Pré-traitement des eaux avant désalinisation

Le procédé COLDEP permet de simplifier les étapes de pré-traitement de l’eau de mer avant dessalement, en apportant une solution aux principales contraintes techniques impactant les membranes d’osmose inverse : Colmatage des filtres lié aux particules dans l’eau – Impacts et coût d’additifs chimiques – Coût énergétique des solutions mises en place pour résoudre ces problèmes.

Efficacité d'extraction particulaire

Coût énergétique maximal par m³ d'eau traitée

Débit d'eau traitée

Ni consommables, ni filtres utilisés

Les microbulles créées dans le système piègent les impuretés lors de leur ascension et créent une écume en sommet de la colonne. Cette écume qui est aspirée par le vide emporte avec elle les particules qui sont piégées à l’intérieur. Ces particules extraites font entre 0.3 et 100 µm et ne sont pas piégées dans les systèmes classiques. Cette technologie à passage libre ne colmate ainsi jamais, ni ne développe de passages préférentiels.